Nouveau Gouverneur de la BoM

M. Y. Googoolye : Une force tranquille

La désignation de M. Yandraduth Googoolye pour succéder à M. Basant Roi comme Gouverneur de la Banque de Maurice est incontestable et incontesté vu la carrière de cet homme qui a été longtemps associé à la Banque Centrale et qui en a été, pendant des années, le No. 2 dans un rôle discret.

Qu’est-ce qui va changer avec cette nouvelle nomination ? Certainement pas grand-chose au niveau structurel.  Mais le nouveau Gouverneur pourra  revoir la politique monétaire qui a favorisé durant ces dernières années le gros capital avec les baisses du taux directeur d’intérêt (repo rate).  Cette politique a été bien ancrée pour soi-disant favoriser l’accès au crédit à bon marché en vue d’assurer le développement du pays par le privé. Or, si l’on fait un constat durant cette même période, le secteur privé mauricien n’a pas été un participant actif pour le développement des projets nationaux, se contentant tout simplement de créer des « smart cities » qui sont vendues à des prix hors de portée des mauriciens en général.

Par contre, la baisse du taux d’intérêt a toujours défavorisé l’épargne. Depuis des années, le petit épargnant n’a pas obtenu les faveurs de la Banque Centrale car avec un taux d’intérêt faible et un taux d’inflation  qui érode la roupie mauricienne, l’épargnant n’est guère encouragé à faire des économies.

Le nouveau Gouverneur devra donc revoir la politique monétaire afin d’encourager l’épargne à tous les niveaux et aussi réduire les dépenses non souhaitées ou inutiles afin de réduire le taux d’inflation. Ainsi, il fera d’une pierre deux coups : d’abord réduire le taux de liquidités sur le marché et en même temps éviter les risques d’un taux d’inflation élevé. Cette mesure permettra aussi d’augmenter les réserves qui évitera le pays de contracter des emprunts pour assurer le développement national.  En fin de compte c’est l’économie mauricienne qui se consolidera à travers de telles mesures monétaires.

Nous souhaitons que le nouveau Gouverneur de la Banque de Maurice soit également à l’écoute de la société mauricienne et non pas être tenu en otage par les grosses institutions bancaires privées.

Suttyhudeo Tengur

Président

13 décembre 2017

 

Leave a Comment