Hausse du prix des carburants

Coup de massue pour les consommateurs

 

C’est un véritable coup de massue pour les consommateurs à quelques semaines de la présentation du Budget par le Premier Ministre et Ministre des Finances, Pravind Jugnauth.  Cette augmentation exagérée de Rs. 4.70/litre d’essence et de Rs. 3.80/litre pur le diesel va peser lourd dans la balance électorale de 2019. Si cette augmentation est justifiée par les thuriféraires du gouvernement en raison de la hausse du prix du pétrole sur le marché mondial, le pourcentage est grossièrement démesuré.

 

Rendons nous à l’évidence : En 2008, l’année durant laquelle se pointe une crise économique internationale avec les « subprime loans » aux Etats Unis et qui impacte sur l’Europe, le prix du baril avait atteint le sommet vertigineux de 140$/baril. En cette même année, soit en juillet, le prix record de l’essence sur le marché mauricien était de Rs. 49.50/litre. Aujourd’hui, le prix du baril de pétrole qui se situe autour de 90 $, soit 50 $ de moins par rapport à 2008, comment les soi-disant experts économiques sont arrivés à gonfler le prix pour atteindre Rs. 52.00/litre ? Est-ce qu’on va encore marteler que c’est aussi en raison du taux de change qui s’est apprécié par rapport au dollar ?

 

Si l’on fait un examen rapide des différentes droits et taxes perçus para le gouvernement on note une certaine irrationalité inexplicable.  Par exemple il y a une discrimination flagrante entre le droit d’accise imposé sur l’essence et sur celui du diesel. Pour l’essence, ce droit s’élève à Rs. 14.80/litre alors que pour le diesel, il est de Rs. 7.30 !!!Où est la logique ?

 

Idem pour la contribution au Price Stabilisation Account (PSA). Le droit imposé pour l’essence est de Rs. 1.45/litre alors qu’il est de 0.58 sous pour le diesel. Cela se répète aussi pour la contribution à la Road Development Authority, qui est censée d’assurer la construction, réparation et maintien de nos routes. La contribution pour l’essence est de Rs. 1.85 alors que pour le diesel ce prélèvement est de Rs. 1.45 toujours au  litre.

 

En plus il ne faut oublier la TVA qui est imposée après l’addition de toutes ces taxes, droits, y compris la marge de profits et les coûts d’opération des grossistes où il y encore une discrimination : Rs. 1.95/litre pour l’essence et Rs. 1.76 pour le diesel. Avec tous ces chiffres discriminatoires, les uns par rapport aux autres, l’imposition de la TVA reflète cette situation irrationnelle. Cette taxe est de Rs. 6.78 pour l’essence et que pour le diesel, elle est évidement de Rs. 5.46/litre.

 

Il semble que les consommateurs sont pris pour des acquis et ont le bon dos pour que l’on saigne à blanc…jusqu’à la prochaine campagne électorale où il n’y aura plus des béni-oui-oui !!!

 

Suttyhudeo Tengur

Président

17 mai 2018

 

Leave a Comment