Lettre ouverte à l’Hon Ashit Gungah, Ministre de l’Industrie, Commerce et Protection des Consommateur

Lettre ouverte à l’Hon Ashit Gungah, Ministre de l’Industrie, Commerce et Protection des Consommateur

Quand le consommateur est écorché avec la bénédiction des autorités…

Les légumes de l’AMB disparaissent dans les foires

Les prix de légumes connaissent à l’heure actuelle, une hausse vertigineuse. Et cela est parfaitement compréhensible en raison du mauvais temps, surtout avec les pluies super-abondantes. Et dans ce cas de figure, le Ministère de l’Agriculture avait à juste titre pris la décision que l’Agricultural Marketing Board (AMB) allait entrer en jeu pour protéger la classe pauvre et moyenne contre ces hausses de prix fulgurantes.

 

Donc depuis quelques semaines écoulées, les consommateurs ont pu se procurer des légumes (haricots verts, carottes, chou-fleur, chou, la  pomme de terre, l’oignon ou l’ail…) à des prix qui ont protégé leurs portefeuilles.

 

Malheureusement, cette joie des consommateurs n’a été que de courte durée avec la disparition de ces légumes, haricots verts, carottes, chou-fleur des étals de l’AMB dans les foires. La surprise est venue durant le weekend dernier, laissant un goût amer à ceux qui prenaient la bonne habitude de s’approvisionner de ces quelques légumes chez l’AMB rien qu’à cause des prix. Jugez-en : le demi kilo d’haricots verts est offert par les marchands à la foire à Rs. 80.00 le demi kilo alors que celui offert par le Marketing Board s’élevait à seulement à Rs. 75.00 LE KILO. Idem pour le chou – entre Rs. 35.00 à Rs. 50 l’unité, le chou-fleur de Rs. 45.00 à Rs. 75.00 l’unité. Des prix qui provoquaient des queues devant les étaux de l’AMB. Malheureusement toute bonne chose a une fin. Et depuis le weekend dernier, l’AMB propose seulement pomme de terre, oignons et ail.

 

Avec le temps inclément, les prix des légumes continueront à prendre l’ascenseur. Au lieu de protéger les consommateurs, l’on se demande qui a décidé de mettre un terme à cette facilité que l’AMB offrait aux consommateurs ? Est-ce par mis-management ou manque de planification au plus haut niveau des autorités concernées ?

 

Il est grand temps que le Ministre de l’Agriculture prenne la décision appropriée dans les meilleurs délais pour assurer la protection des consommateurs. Et le Ministre de la protection des consommateurs dans tout ce scénario accablant pour les petits consommateurs : se contente-t-il d’un rôle passif ? Il est temps pour le gouvernement de réagir, sinon il sera trop tard, car 2019 n’est pas bien loin !

 

 

Suttyhudeo Tengur

Président

7 mars 2018

 

Leave a Comment