Aide indienne pour rembourser les victimes de Super Cash Back Gold

Lettre ouverte aux parlementaires

Aide indienne pour rembourser les victimes de Super Cash Back Gold

  • Des lobbies pour soutenir un businessman en vue d’achat de la Maubank pour une valeur de …Rs. 19 milliards.

Sous quelle forme l’Inde apportera son soutien financier dans le but d’aider le gouvernement mauricien de trouver une solution aux problèmes que font face les victimes du Super Cash Back Gold ? A l’heure où le Premier Ministre, Pravind Jugnauth accompagné de son Vice-Premier Ministre, Ivan Collendavelloo, effectuera sa visite dans la Grande Péninsule, les spéculations vont bon train à Maurice.

 

Jusqu’ici l’aide indienne avoisine les Rs. 18 milliards. Il est utile de souligner que l’aide financière indienne en faveur de Maurice est intervenue après que notre pays a été déclassifié comme un état pauvre en raison de notre revenu par tête d’habitant. Cependant, ce soutien financier est vu d’un œil critique par certains dans les médias, qui adoptent carrément une attitude anti-Inde. En attendant les résultats de cette visite du Premier Ministre en Inde, il semble que certains lobbies se font pour faire pression sur le gouvernement afin de revoir sa position. Des courtiers obscurs qui nous dit-on, se trouvaient avec les grévistes de la faim, opèrent dans l’ombre en vue de pousser le gouvernement à adopter une nouvelle politique quant au remboursement des victimes de Super Cash Back Gold.

 

Il nous revient en effet, qu’un très fort lobby se fait actuellement en faveur d’un businessman asiatique qui opère dans le secteur hôtelier et ailleurs à Maurice. Selon un business plan proposé par ce dernier, l’achat de la Maubank pour une valeur défiant toute logique soit de Rs. 19 milliards alors que les avoirs de la banque se situent autour de pas plus de Rs. 4 milliards. Selon ce plan, ce businessman entend récupérer cet investissement dans cinq ans. Une telle proposition fait sursauter quand on sait que selon les derniers chiffres publiés, les quatre plus grosses banques commerciales mauriciennes ont réalisé des profits de seulement quelque Rs. 12 milliards. Alors récupérer Rs. 19 milliards en cinq ans, avec une banque qui est encore à ses balbutiements, relève d’un exploit herculéen !

 

Cependant, il nous revient aussi que le business plan proposé par cet homme d’affaires est assorti de plusieurs conditions. Une des conditions premières est que toute l’aide financière indienne au gouvernement mauricien passe dorénavant par la Maubank. En deuxième lieu, le plan propose que toutes les activités financières des Petites et Moyennes Entreprises (PME) soient faites à travers la Maubank. Et aussi, que toutes les transactions financières de l’Etat soient canalisées à travers cette entité financière.

Et la cerise sur le gâteau : que le gouvernement continue à renflouer les caisses de cette banque !!!

 

D’aucuns se demandent si ce businessman n’est pas une nouvelle version des anciens propriétaires de la défunte Bramer Bank, dont la BAI était le principal actionnaire.

 

Il nous revient toutefois, que ce plan a été accueille comme une douche froide dans les milieux du gouvernement au point où ce plan a été carrément rejeté. Cependant, les lobbyistes n’ont pas baissé les bras. Ils continuent à travers les médias à pousser des arguments selon lesquelles que tout remboursement d’une dette contractée auprès de l’Inde pour rembourser les victimes de Super Cash Back Gold, sortira directement de la poche du contribuable. Et pour eux, l’idéal serait de soutenir le businessman asiatique dans sa démarche d’achat de la Maubank avec des conditions inacceptables.

 

Voilà comment certains courtiers opèrent dans l’ombre pour mettre le pays à genoux.

 

 

Suttyhudeo Tengur

Président

23 mai 2017

 

Leave a Comment