Relogement des marchands ambulants : Les réactions continuent à pleuvoir

Raj Appadoo, président du Front Commun des Commerçants, explique qu’il est grand temps que la capitale respire comme toutes les autres villes.   Il soutient aussi qu’à ce jour plus de 65% des commerçants ne peuvent pas travailler comme il faut. Par ailleurs, il ajoute que le gouvernement et les mairies veulent nettoyer le pays. L’exercice a déjà été fait dans 4 des 5 villes et Port-Louis est la seule ville où l’exercice a longuement été retardé.  Rafick Bahadoor, président de la Taxi Proprietors’ Union, déclare qu’après plusieurs années, les autorités ont pris une sage décision en ce qui concerne les marchands ambulants.

 

Leave a Comment